AGIR écologique

Atelier de Gestion, Ingénierie et Restauration Ecologiques

AGIR écologique est avant tout un Atelier de Gestion, Ingénierie et Restauration écologiques. Société spécialisée dans le génie écologique, les études et expertises écologiques (milieux naturels, faune, flore) appliquées à l’aménagement et le conseil en politique et stratégie de développement en milieux naturels et anthorpiques sont nos principales activités.
Nous travaillons dans les domaines de la conservation de la nature, la gestion et la valorisation des ressources et milieux semi-naturels, l’aménagement et la gestion de sites naturels, l’évaluation des impacts de projets d’aménagement sur l’environnement, l’élaboration ou l’évaluation de programmes ou politiques publiques.

« Agir d’abord de quelque manière que ce soit, rectifier ensuite s’il y a lieu, recommencer tout à zéro s’il le faut… Mais ne jamais rester inactif à la recherche du parfait. »

AGIR écologique est en premier lieu un Atelier. Nous faisons du projet notre priorité. Cela est possible grâce à la dynamique permanente d’adaptation des méthodes de travail, de recherche de solutions innovantes et de valorisation des résultats obtenus que nous mettons en place. Si besoin, nous nous entourons également de partenaires aux compétences complémentaires afin d’assurer la qualité complète du projet.

Ainsi, afin d’être cohérent avec la déontologie qui doit rester au cœur de l’implication de chacun dans les métiers de l’environnement, AGIR écologique a décidé de mettre en place, dès son lancement, une charte engageant la société et ses partenaires.

Enfin, nous attachons une grande importance à deux points transversaux :

RIVIERE23_AGIR_ecologiquela sécurité et santé de nos intervenants, interlocuteurs et éventuellement du tiers en respectant les conditions de sécurité applicables à certains sites, en portant les équipements correspondants et en vérifiant le retour des intervenants.

 

RIVIERE19_AGIR_ecologiqueLa protection de l’environnement au-delà de notre cœur de métier en privilégiant le covoiturage, les partenaires locaux, le matériel de balisage non-polluant et en gérant nos déchets.

Pascal Auda

Co-fondateur, gérant

Pascal_AUDA

curriculum vitae
PDF : 566.1 kB

Vincent Rivière

Co-fondateur, dirigeant

Vincent Rivière

curriculum vitae
PDF : 188 kB

Rosanna Grauer

Assistante écologie

Rosanna Grauer

curriculum vitae
PDF : 507.8 kB

  • Collectivités (comme par exemple, CG13, EPAD Ouest Provence ; Mairie Fox Amphoux ; SIVOM Bormes les Mimosas ; Nice Côte d’Azur ; SIFRO ; CAVEM ; Mairie de Chaudon-Norante,…) ;
  • Institutions publiques: Conservatoire du Littoral, HCEFLCD – Haut commissariat des Eaux et Forêt et à la lutte contre la désertification (Maroc), MARCHICA-MED – Agence d’Aménagement de la lagune de la Marchica (Maroc), APAL – Agence pour la Protection et l’Aménagement du Littoral (Tunisie)
  • Carriers : LAFARGE GRANULATS France ; SOMECA ; PERASSO ; COLAS ; COZZI ; GRAVIRHONE; SCMS ; ROUDIL ; CARMECO
  • Parcs photovoltaïques : SOLAIREDIRECT
  • Bureau d’études généralistes : EKOS Ingénierie ; GEO Environnement ; Synergia Sud ; Ecosphère, Améten
  • Entreprise de travaux : RAZEL BEC ; EUROVIA

« Dans le cadre de la réalisation de ses missions, AGIR écologique souhaite s’entourer de partenaires aux compétences diverses et complémentaires, partageant une même sensibilité vis-à-vis de la prise en compte de la biodiversité. Nous considérons que la réunion des compétences de chacun est une force, mais elle sous-entend que le collectif partage également des valeurs, et ce, à n’importe quelle étape de la collaboration (sollicitations techniques et commerciales, réalisation, formation, réunion, évaluation, valorisation des retours d’expériences, etc.).

Pour ce faire, AGIR écologique et ses partenaires s’engagent à :

  • Positionner l’intérêt du projet comme objectif prioritaire ;
  • Etre à l’écoute du porteur de projet et de l’ensemble des partenaires impliqués ;
  • Mettre en commun les compétences de chacun ;
  • Etre critique et force de proposition durant toute l’opération ;
  • Privilégier les méthodes les plus simples et les plus adaptées à l’environnement local ;
  • Eviter, voire limiter au maximum, l’artificialisation des milieux naturels et adopter un comportement respectueux de l’environnement durant toutes les opérations ;
  • Rechercher les solutions d’aménagement les plus durables (et limitant les coûts d’entretien) ;
  • Pour chaque action, mesure, ou suivi, envisager un retour d’expérience dans le but d’améliorer les pratiques de tous ;
  • Participer à la valorisation des résultats expérimentaux, notamment au travers de publications, colloques, ou autres supports, afin d’améliorer l’efficacité des mesures et protocoles proposés. Les suivis doivent permettre d’évaluer la réussite des opérations proposées, et ainsi d’adapter les prochains aménagements en fonction des résultats. »